L’Aiguille de Prony

L’Aiguille de Prony
La grande curiosité de la baie de Prony, c’est naturellement l’aiguille, qui n’a rien à voir avec une formation corallienne, mais qui découle d’une résurgence d’eau douce. Cette gigantesque cheminée prend racine à 38 m de fond et s’élève à 2 m sous la surface de l’eau. Imaginez une cathédrale minérale issue des profondeurs.
La calcification résulte de l’action entre l’eau douce, venue des lacs et des rivières, et l’eau salée du lagon. L’eau douce s’infiltre, se réchauffe et remonte… Des aiguillettes s’élèvent d’un bras de la cathédrale, formant au sommet plusieurs clochers au-dessous desquels un trou, d’où jaillit l’eau douce, s’est creusé. Celle-ci, en se mélangeant à l’eau salée, donne cette impression de mélange trouble avec deux composés de densité différente.
L’Aiguille a été officiellement découverte en 1873 lorsque le cargo La Somme, de passage à Prony pour charger du bois au bagne s’y échoue. Le bateau fut planté là pendant une cinquantaine d’heures, et c’est un aviso qui la soulagea de sa lourde cargaison, mettant ainsi fin à son échouage.